Engageons, à Nantes, un partenariat exigeant avec La Poste !



Madame Le Maire,
Chers collègues,

Ce vœu intitulé « La Poste doit assumer ses missions de service public » appelle plusieurs remarques de notre part :

Tout d’abord, concernant le CICE qui n’est pas, selon nous, au cœur du sujet :

Faut-il rappeler que ce crédit d’impôt est une mesure du gouvernement de Jean-Marc AYRAULT proposé en novembre 2012 dans le cadre du pacte national pour la croissance, la compétitivité et l’emploi. Donc une mesure portée par un gouvernement socialiste que vous n’avez pas dénoncée à l’époque.

Faut-il rappeler également qu’il a été supprimé au 1er janvier 2019 par l’actuelle majorité et que le montant de la provision de CICE restant à verser aux entreprises nous coûtera pour la période 2019-2022 : 40,9 Milliards d’euros. Plombant ainsi plusieurs exercices budgétaires.


Ensuite, Concernant la fermeture des bureaux de La Poste de Nantes Champs de Mars et de Nantes Decré, il nous semble indispensable de rappeler, pour objectiver la situation :

Que La Poste de Nantes Champs de mars ouverte 37 heures par semaine est remplacée par deux points de service :
• L’un rue de Mayence ouvert 39 heures / semaine ;
• L’autre, à compter du 1er mars, Chaussée de la Madeleine ouvert 47 heures / semaine

Que La Poste de Nantes Decré quant à elle sera transférée vers :
• Le relais de Nantes Commerce ouvert 73 heures / semaine et en activité depuis janvier 2019 ;
• Et La Poste recherche un second partenaire en centre-ville qui sera opérationnel d’ici l’été.

A bien y regarder, pour l’usager, les points de service sont plus nombreux et les amplitudes horaires bien plus larges.

Et, si en 2017 la ville de Nantes comptait 24 points de service, elle en comptera fin 2019 au moins 29, dont 9 relais, sur des horaires élargis y compris le week-end.

Nous ne pouvons donc pas conclure que la transformation en cours, indispensable au regard des usages qui émergent (courriers/colis/services bancaires en ligne/etc.), prive les nantaises et les nantais d’un service que nous considérons, comme vous, essentiel.

Ce qui doit guider notre action, c’est bien la qualité du service qui est apporté aux usagers, et sur ce point le vœu proposé nous semble partial.


Enfin quant à la stratégie que nous défendons en matière de services postaux.

Ce dont il s’agit en réalité, et sur ce point nous sommes d’accord, c’est que nous devons défendre, à Nantes comme sur tous les autres territoires, un service public de qualité, un service public innovant, un service public performant.

Mais ce qui nous différencie, c’est que nous sommes convaincus qu’il est possible de défendre ce service public en engageant un partenariat exigeant avec la Poste pour obtenir à la fois :
- Le maintien d’un maillage de Bureaux principaux, offrant toute la diversité des services de la Poste, mission de service public incluse, et liés à nos réseaux de transports en commun pour en garantir l’accessibilité,
- Tout en développant les points relais pour apporter un service complémentaire, de proximité et sur des plages horaires plus larges.

Au regard de ces réserves, je m’abstiendrai et ne voterai pas ce vœu.

Vendredi 1 Février 2019
Webmaster HG