AVENIR DE LA MÉTROPOLE ET DU DÉPARTEMENT

Alors que le Président de la République rassemble à l’Élysée cinq présidents de métropoles de plus de 500.000 habitants sur leur avenir, je tiens à rappeler que lors de la campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait proposé de "supprimer" les départements dans les zones les plus urbanisées et structurées par des métropoles, tout en les maintenant dans les zones plus rurales.



Je salue la méthode de consultation mise en œuvre par le Président de la République et l'objectif qui vise à gagner en efficacité en simplifiant l'organisation territoriale.

Mon soutien à cette réforme est total car, outre le fait qu’il consacre et accompagne de manière dynamique le fait métropolitain, elle doit permettre à notre territoire de gagner :
- en efficacité sur le plan des services rendus aux publics dont a actuellement la charge le département grâce aux réseaux et aux services de proximité de la métropole ;
- en cohérence en articulant de manière plus pertinente les politiques métropolitaines et départementales ;
- en coût en réduisant le mille-feuille administratif et en adaptant l’organisation administrative à notre bassin de vie.

Pour un territoire plus humain et efficace, il nous faut saisir l'opportunité qui nous est offerte par le Président de la République en nous appuyant sur une gouvernance plus ouverte de la métropole et dépassant les clivages politiques.

L'enjeu est double :
  • travailler de manière constructive pour apporter le meilleur service aux habitants de notre métropole ;
  • travailler de manière collaborative pour préserver la solidarité qui existe entre les territoires ruraux et urbains et consacrer ainsi notre capacité à les faire coopérer.

Lundi 1 Octobre 2018
Webmaster HG